Bien-être des animaux

Les études menées sur les animaux constituent un aspect critique de la recherche médicale, à la fois car elles génèrent de nouvelles avancées dans la recherche expérimentale et parce qu’elles permettent de maximiser l’innocuité des nouveaux traitements avant leur utilisation chez des sujets humains. UCB agit en tant que société responsable en matière de gestion du bien-être des animaux, et UCB a pris des mesures appropriées pour garantir que tous ses laboratoires et unités de recherche impliqués dans les études sur les animaux respectent les politiques et normes établies, qui reposent sur les dernières découvertes scientifiques.

Deux centres de recherche d’UCB situés au Royaume-Uni et en Belgique conduisent des études sur des animaux et tous deux ont établi un comité d’éthique pour le bien-être des animaux, qui est responsable du respect des normes les plus élevées en matière de bien-être des animaux. Ces comités examinent également toutes les licences des projets nouvellement proposés impliquant des animaux, pour déterminer si le travail expérimental est nécessaire, si l’objectif du travail peut être atteint sans l’usage d’animaux et si les normes de bien-être des animaux appliquées sont suffisantes pour minimiser les souffrances.

UCB s’engage à utiliser les animaux de manière responsable et appropriée à des fins de recherche médicale et se conforme à toutes les lois, réglementations et normes du secteur en vigueur.

Centre de recherche au Royaume-Uni

Le centre de recherche de Slough au Royaume-Uni est en conformité avec la loi britannique relative aux procédures scientifiques sur les animaux [U.K. Animals (Scientific Procedures) Act 1986,] promulguée en 1986, qui comprend la directive 2010/63 de l’UE. Le service ‘Utilisation des animaux à des fins scientifiques’ (Animals Science Regulation Unit) du Ministère de l’intérieur britannique procède à des inspections régulières du site, souvent sans préavis, pour vérifier que des normes élevées sont appliquées en matière de bien-être des animaux. Lorsque cela est possible, nous nous efforçons de remplacer l’usage des animaux dans la recherche par des alternatives ne nécessitant pas l’usage d’animaux, ainsi que de réduire le nombre d’animaux requis pour atteindre des résultats probants et d’améliorer les procédures afin de minimiser les souffrances (les 3R : Replacement, Reduction et Refinement [Remplacement, Réduction et Perfectionnement]). UCB est également activement impliquée dans le NC3Rs (U.K. National Council for Replacement, Refinement & Reduction of Animals in Research), par exemple, en co-finançant un directeur de programme qui supervise les projets reposant sur les 3R dans le secteur pharmaceutique et en prenant part à des projets spécifiques, impliquant souvent d’autres sociétés pharmaceutiques internationales, afin de réévaluer scientifiquement certaines des stratégies de tests de toxicologie actuelles et d’assurer que les meilleures pratiques sont définies. UCB prend également part à d’autres groupes de travail visant directement ou indirectement à soutenir les 3R dans le cadre de l’usage des animaux.

UCB est en outre l’une des 100 sociétés à avoir signé le Concordat sur l’ouverture relative à la recherche animale au Royaume-Uni (U.K Concordat on Openness on Animal Research). Les sociétés signataires s’engagent à assurer que le public dispose d’informations exactes et à jour sur la recherche animale, ce qu’elle implique et le rôle qu’elle joue dans le processus général de la recherche scientifique et du développement de traitements, la façon dont la recherche est réglementée au Royaume-Uni, et ce que les chercheurs et le personnel s’occupant des animaux font pour essayer de promouvoir le bien-être des animaux, réduire l’utilisation des animaux et minimiser leur souffrance et les dommages qui leur sont causés.

Centre de recherche en Belgique

Dans notre centre de recherche en Belgique, situé à Braine-l’Alleud, UCB continue d’obtenir l’accréditation de l’Association for Assessment and Accreditation of Laboratory Animal Care International (AAALAC). Cette association privée à but non lucratif promeut le traitement responsable des animaux de laboratoire par le biais d’une accréditation volontaire et de programmes d’évaluation. L’accréditation de l’AAALAC constitue un label de qualité et de professionnalisme élevé en termes de traitement et d’utilisation des animaux. Les animaux utilisés dans les études sont maintenus dans des conditions environnementales optimales où le niveau de stress est aussi bas que possible. L’accréditation de l’AAALAC encourage aussi l’amélioration continue et l’excellence scientifique dans le domaine de la recherche et de l’expérimentation sur les animaux.

Animaux utilisés pour la recherche en 2017

Grâce à l’introduction progressive de technologies in silico et in vitro, le nombre d’animaux utilisés dans les études par UCB a continuellement diminué au cours des dix dernières années, et a affiché une nouvelle diminution de 19 % en 2017.

98 % de l’ensemble des animaux utilisés par les chercheurs et sous-traitants d’UCB sont des rongeurs, les 2 % restants étant des primates non-humains, des chiens, des lamas et des lapins.

Rongeurs utilisés par les chercheurs d'UCB (icône)

98 %

De tous les animaux utilisés par les chercheurs d’UCB et les sous-traitants sont des rongeurs