Rapport de l’auditeur indépendant

Rapport d’Assurance Limitee de l’Auditeur Independant sur le Rapport de Developpement Durable 2017 d’UCB

Ce rapport a été établi conformément aux termes de notre lettre de mission, pour une période de trois ans, datée du 1er octobre 2015. Cette dernière stipule que nous avons été engagés afin de fournir un rapport indépendant d’assurance limitée sur les informations sélectées, marquées à l’aide une petite lettre grecque beta (β), du Rapport de développement durable pour l’exercice clôturé le 31 décembre 2017 (le “Rapport”).

Responsabilité du Conseil d’Administration

L’établissement des informations sélectionnées pour l’année 2017, marquées à l’aide d’une petite lettre grecque beta (β), du Rapport de développement durable d’UCB et de ses filiales, ainsi que les affirmations que le Rapport adhère aux lignes directrices de l’initiative “Global Reporting Initiative” (“GRI”) G4 – Core (l’“Information Sur Le Sujet Considéré”), en conformité avec les critères cités dans le rapport de développement durable et les recommandations du GRI G4 (les “Critères”), relève de la responsabilité du Conseil d’Administration d’UCB (“la Société”).

Cette responsabilité comprend la sélection et l’utilisation de méthodes appropriées par rapport à l’établissement de l’“Information Sur Le Sujet Considéré”, la fiabilité des informations sous-jacentes ainsi que l’utilisation d’hypothèses et d’estimations pour l’établissement d'informations particulières à fournir, qui sont raisonnables dans les circonstances, sur le développement durable. En outre, la responsabilité du Conseil d’Administration comprend également la définition, la mise en place et le suivi de systèmes et procédures appropriés permettant l’établissement de l’ “Information Sur Le Sujet Considéré”, qui est exempt d’anomalies significatives, provenant de fraudes ou résultant d’erreurs.

Responsabilité de l’auditeur indépendant

Notre responsabilité est d’exprimer, sur la base de nos travaux et les éléments probants obtenus, un avis indépendant sur l’ “Information Sur Le Sujet Considéré”. Nos travaux ont été réalisés conformément aux principes de la Norme Internationale de Mission d’Assurance (ISAE) 3000 (Revised) “Assurance Engagements other than Audits or Reviews of Historical Financial Information”. Cette norme requiert que nous nous soumettions aux règles d’éthiques et de planifier et d’exécuter nos procédures afin d’obtenir l’assurance limitée q’aucun élément n’a été porté à notre connaissance nous laissant à penser que l’“Information Sur Le Sujet Considéré” n’ait pas été établie, dans tous ses aspects significatifs, conformément aux Critères déterminés par la Société.

L’objectif d’une mission d’assurance limitée est de mettre en œuvre des procédures que nous jugeons nécessaires afin d’obtenir des éléments probants suffisants et appropriés fournissant une base raisonnable à l’expression d’une conclusion sous forme négative sur “l’Information Sur Le Sujet Considéré”.

Les procédures mises en œuvre dans une mission d’assurance limitée diffèrent en termes de nature et calendrier, et ont une étendue moins large, en comparaison avec une mission d’assurance raisonnable. Par conséquent, le niveau d’assurance obtenue dans une mission d’assurance limitée est sensiblement inférieur au niveau d’assurance qui serait obtenue dans le cadre de la mise en œuvre d’une mission d’assurance raisonnable.

Le choix de ces procédures relève de notre jugement, de même que l'évaluation du risque que les assertions du Conseil d’Administration contiennent des anomalies significatives. L’ensemble des procédures que nous avons mises en œuvre comprend les procédures suivantes :

  • Evaluer et tester la conception et le fonctionnement des systèmes et des processus utilisés pour la collecte de données, le classement, la consolidation et la validation, y compris les méthodes utilisées pour le calcul et l'estimation des informations et des données incluses dans le rapport de développement durable pour l’exercice clôturé le 31 décembre 2017 et présentées dans le Rapport ;
  • Mener des entretiens avec les personnes responsables, y compris les visites de sites ;
  • Inspecter les documents internes et externes.

Nous avons évalué l’ “Information Sur Le Sujet Considéré” par rapport aux Critères. L'exactitude et l'exhaustivité de l’ “Information Sur Le Sujet Considéré” sont soumises à des limitations inhérentes, compte tenu de leur nature et des modalités de détermination, de calcul ou d'estimation de telles informations. Notre rapport d’assurance limitée doit donc être lu en relation avec les Critères.

Notre indépendance et contrôle qualité

Nous avons respecté les règles d'indépendance et les autres règles d'éthique du Code of Ethics for Professional Accountants émis par l'International Ethics Standards Boards for Accountants (IESBA). Celles-ci se basent sur les principes fondamentaux d'intégrité, d'objectivité, de compétence professionnelle et de vigilance, de confidentialité et de conduite professionnelle. Notre cabinet de révision applique l'International Standard on Quality Control (ISQC) n°1 et maintient un système élaboré de contrôle qualité, y inclus des politiques et procédures documentées concernant les règles d'éthique, les normes professionnelles et les dispositions légales et réglementaires applicables.

Conclusion

Sur la base de nos travaux, tel que décrits dans le présent rapport indépendant d’assurance limitée, aucun fait n’a été porté à notre connaissance nous laissant à penser que les indicateurs sélectionnés pour l’année 2017, marqués à l’aide d’une petite lettre grecque beta (β), du Rapport de développement durable 2017 d’UCB, ainsi que les affirmations d’UCB selon lesquelles le rapport répond aux exigences GRI G4 – Core, n’ont pas été établies, dans tous leurs aspects significatifs, conformément aux Critères.

Restriction sur l’utilisation et la distribution de notre rapport

Notre rapport a été conçu conformément aux termes décrits dans notre lettre de mission. Notre rapport est uniquement destiné à l’usage de la société UCB dans le cadre de leur rapport de développement durable pour l’exercice clôturé le 31 décembre 2017 et ne peux être utilisé à d’autres fins. Nous n’acceptons aucune responsabilité ou obligation pour dommage à l’égard de tiers, sauf à l’égard de la Société.

Sint-Stevens-Woluwe, le 21 février 2018

PwC Reviseurs d’Entreprises sccrl
Représentée par

Marc Daelman
Réviseur d’Entreprises