1.2 Dialogue avec les parties prenantes

Notre ambition est d’être le leader biopharmaceutique préféré des patients dans un monde où les pratiques en matière de santé et de médicaments évoluent rapidement.

Pour gagner la confiance des patients, il faut se montrer transparent et illustrer clairement nos activités, notre fonctionnement, nos réussites et les défis auxquels UCB et le secteur font face. Cela vaut pour tous les aspects de nos activités dans le monde. UCB se veut transparente et respectueuse des normes de la Global Reporting Initiative. De plus, les cinq domaines RSE énumérés dans la législation belge de 2017 (le domaine environnemental, le domaine social et ayant trait aux employés, les droits de l’homme, la lutte contre la corruption et le trafic d’influence, et la diversité et l’intégration) sont également repris dans le Rapport annuel intégré de 2018.

Si vous pouvez accepter l'aide de votre partenaire, de vos parents, de vos enfants, de vos amis et de vos médecins, vous grandirez avec les défis que vous devrez relever.

Esther, atteinte de la maladie de Crohn

1.2.1 Dialogue avec les parties prenantes et matérialité

Chez UCB, nous pensons que l’entreprise assurera son succès à long terme si elle crée de la valeur pour ses parties prenantes et la société en général. La voix des parties prenantes est essentielle dans cette démarche et nous avons incorporé leurs recommandations relatives aux aspects matériels dans notre vision d’entreprise. La question « Comment créer de la valeur pour les personnes atteintes de maladies graves ? » demeure le principe directeur holistique d'UCB permettant de déterminer l'impact de nos décisions sur les patients, nos affaires, nos collaborateurs, notre environnement et la société en général. Le troisième Objectif de développement durable des Nations unies, Bonne santé et bien-être, s’aligne sur la mission d’UCB : viser l’amélioration de la santé et de l’avenir des personnes atteintes de maladies chroniques à l'aide de solutions médicales innovantes de pointe.

UCB maintient un dialogue ouvert avec les parties prenantes au niveau mondial, régional et étatique et encourage les parties prenantes à discuter sans restriction de ces aspects matériels. Chaque année, UCB réalise une évaluation des aspects matériels – actuels ou potentiels. En 2018, UCB a invité plus de 350 parties prenantes externes et 700 parties prenantes internes1 à évaluer 30 aspects matériels dans le domaine économique, social et environnemental et à déterminer leur pertinence. Les parties prenantes étaient également libres de décrire des aspects matériels supplémentaires qu'elles jugeaient importants.

Le taux de réponse à l’enquête en ligne était de 23 %. Pour les parties prenantes externes et internes, les neuf aspects matériels suivants sont cruciaux :

1 Les parties prenantes internes ont été sélectionnées parmi tous les employés d'UCB dans le monde. Les parties prenantes externes comprenaient différents représentants de la société, comme l'illustre le graphique.

2 Pour UCB, l’Accès aux soins de santé et aux médicaments comprend le pipeline des nouvelles molécules innovantes mais également l’accès à des soins de santé de qualité pour les personnes défavorisées atteintes de maladies chroniques dans certains pays. Nous prenons des initiatives, en collaboration avec nos partenaires, pour améliorer les soins de santé, le diagnostic, le traitement, la qualité de vie, l’éducation à la maladie, la sensibilisation des communautés et pour réduire les préjugés qui nuisent à la santé et à l’avenir des patients.

Alors que les parties prenantes n’avaient pas repris l’environnement comme aspect important, nous avons décidé d’en faire un aspect matériel, ce qui prouve notre volonté de réduire notre empreinte environnementale et d’atteindre nos objectifs ambitieux en la matière. UCB a également établi un rapport sur des aspects matériels importants selon elle mais non envisagés par les parties prenantes.

Sur la base des retours des parties prenantes et de la décision d’UCB en matière d’environnement, UCB se concentre sur les cinq aspects matériels suivants :

1.2.2 Conseil sur la responsabilité sociétale d'entreprise

Le conseil sur la responsabilité sociétale d'entreprise (RSE) supervise les activités de l’équipe RSE en lien avec les différentes initiatives pour améliorer l’accès aux soins de santé et aux médicaments en Asie et en Afrique et supervise également l’analyse des sujets importants et la sélection des aspects matériels pertinents. Le conseil sur la responsabilité sociétale d’entreprise supervise également les actions et les responsabilités sociales et environnementales d’UCB ainsi que leur impact.

En 2018, la composition du conseil sur la responsabilité sociétale d'entreprise a été ré-évaluée et trois membres du Comité Exécutif (Emmanuel Caeymaex, Jean-Luc Fleurial, Charl van Zyl) ainsi que deux personnes externes à l’entreprise apportent désormais leur expertise respective lors de la prise de décisions pouvant avoir un impact sur la société et l’environnement.

1.2.3 Relations avec les autorités publiques

Même si UCB ne fait pas état, en 2018, d’activités sur des problématiques spécifiques ou sur la prise de positions officielles, elle maintient des contacts étroits avec les responsables politiques, les autorités de réglementation et d’autres intervenants. Les pays dans lesquels UCB mène ses activités ont établi des lois et des réglementations relatives à l'implication des entreprises dans le processus politique. Certaines lois définissent des limitations strictes concernant les contributions financières des entreprises au profit des partis et candidats politiques, tandis que d'autres les interdisent tout simplement.

UCB n’a apporté aucune contribution politique significative dans les pays où elle est active. Néanmoins, UCB Inc., notre filiale aux États-Unis, a soutenu certains candidats aux élections locales américaines, dans les limites des montants prévus par la loi et conformément aux exigences de rapport et de transparence en vigueur. UCB Inc. dispose d’un comité d’action politique fédéral qui octroie des subsides aux niveaux fédéral et étatique à des candidats politiques aux États-Unis, et ce, également dans les limites des montants prévus par la loi et conformément aux exigences de rapport et de transparence en vigueur. Aucune plainte ni violation en matière de confidentialité des données n'a été rapportée.

Le directeur des Affaires publiques représente UCB au sein de l’Observatoire de l'industrie pharmaceutique, inauguré afin d'analyser et d'évaluer la position concurrentielle du secteur pharmaceutique belge face aux évolutions dans d’autres États membres européens.

En 2018, UCB n'a été impliquée dans aucune action relative aux lois et réglementations en matière de comportement anti-concurrentiel, anti-trust ou anti-monopole.

1.2.4 Relations avec les associations industrielles

UCB est membre de différentes associations professionnelles locales et mondiales :

UCB est également membre de la Pharmaceutical Research and Manufacturers Association (PhRMA, États-Unis), de la Biotechnology Industry Organization (BIO, organisation de l’industrie biotechnologique, États-Unis), du R&D-based Pharmaceutical Association Committee (RDPAC, Chine) et de plusieurs chambres de commerce, associations et initiatives au profit du développement durable.

UCB est un membre actif du groupe de travail de l’EFPIA axé sur la mise en œuvre de la Directive sur les médicaments falsifiés (Falsified Medicine Directive, FMD) visant à protéger les patients en assurant l'authenticité des médicaments et en améliorant la qualité de leurs composants, d'une part, et à réduire la circulation des médicaments falsifiés sur le marché, d'autre part. UCB est également un membre important du groupe de travail de la Fédération européenne des associations de l'industrie pharmaceutique chargé de l’application du règlement européen relatif aux dispositifs médicaux.

En tant qu’entreprise belge, UCB fait partie du Conseil de plusieurs organisations et associations belges, notamment :

Différents groupes de travail, projets et comités traitant des problématiques actuelles du secteur ont été mis en place au sein de ces associations qui traitent, entre autres, des questions relatives à la Santé, la Sécurité et l'Environnement, la propriété intellectuelle, la politique publique, la santé mondiale et la conformité, etc. Plusieurs collaborateurs d'UCB sont membres de ces groupes et comités comme, par exemple, Jean-Christophe Tellier, CEO d'UCB, qui est Vice-Président et membre du Conseil de l’EFPIA et Trésorier et Président de l'Innovation Committee parrainé par le Conseil de l’EFPIA. Il est également Président du Comité de gouvernance de l’Innovative Medicines Initiative (IMI), un partenariat public-privé entre l’EFPIA et l’Union européenne, représenté par la Commission européenne. Il est aussi membre du Comité de direction de l’IFPMA, ainsi que membre du Conseil d’administration de PhRMA à Washington (États-Unis) et de l’Institut wallon virtuel de recherche d’excellence dans les domaines des sciences de la vie (Walloon Excellence in Life Sciences and Biotechnology, WELBIO), à Wavre (Belgique) qui fournit des solutions dans les domaines de l’innovation, de la biotechnologie et de l’industrie pharmaceutique. Pour plus d’informations, cliquez ici.

UCB fait également partie de l’Association pour la protection des marchandises transportées (Transported Asset Protection Association, TAPA) et du EFPIA Security Forum, qui œuvre en collaboration avec d'autres parties prenantes pour permettre la réalisation d'analyses comparatives, afin d'identifier et de discuter conjointement de solutions permettant de garantir l'intégrité des produits et la transparence d'un bout à l'autre de la chaîne logistique.

UCB est aussi l’une des 19 sociétés membres de TransCelerate Biopharma Inc., une organisation à but non lucratif qui collabore avec la communauté de recherche et développement de l’industrie biopharmaceutique afin d’identifier, de prioriser, de concevoir et de faciliter la mise en œuvre de solutions permettant d'offrir de nouveaux traitements efficaces et de grande qualité. TransCelerate Biopharma Inc. permet à UCB et aux autres sociétés membres de collaborer avec les organisations de patients, les autorités sanitaires, les sites de recherche, la communauté des chercheurs et d’autres groupes industriels et initiatives mondiales.

UCB est également membre du Patient Focused Medicines Development (PFMD), une initiative regroupant des organisations de patients, des sociétés pharmaceutiques et d’autres parties prenantes dans le secteur des soins médicaux. L’objectif du PFMD est d'améliorer la santé mondiale en concevant conjointement le futur des soins de santé pour les patients. Il a pour mission de rassembler les initiatives et bonnes pratiques qui prennent en compte l'opinion des patients au cours du cycle de vie de développement des médicaments, accélérant ainsi la création et la mise en œuvre d’un cadre de travail efficace, normalisé à l’échelle mondiale, et d'outils et du soutien nécessaires permettant aux diverses parties prenantes d’adopter ledit cadre de travail.

UCB est membre de l’initiative Access Accelerated, un partenariat mondial visant à atteindre les Objectifs de développement durable des Nations unies et à réduire la mort prématurée due aux maladies non transmissibles d’ici 2030, dont les bureaux sont intégrés à ceux de l’IFPMA.

Aucun financement n'est fourni au-delà des frais d'adhésion annuels, excepté pour l’initiative Access Accelerated pour laquelle nous effectuons une contribution financière distincte en plus de notre cotisation annuelle de membre de l’IFPMA.