3 De la Stratégie de Valeur pour le Patient aux traitements de l’épilepsie

  • Différents traitements disponibles : Keppra®, Vimpat® et Briviact® pour plus de 2,8 millions de patients
  • Accélération de l'accès aux patients grâce à des techniques d’extrapolation novatrices
  • Acquisition du spray nasal
    midazolam
  • Exploration de nouvelles technologies prometteuses
  • 1 patient sur 3 est toujours atteint de crises d'épilepsie non contrôlées4
  • Il existe plus de 30 types de crises d’épilepsie4
  • La poursuite des recherches sur Keppra® a permis aux scientifiques d’UCB de réaliser de nouvelles découvertes sur l’épilepsie
  • Prochaine étape : identifier de nouveaux traitements pour prévenir ou guérir l’épilepsie

Les patients restent dans l'expectative

Campagne PhRMA GoBoldly

Aujourd’hui, près de 60 % des patients épileptiques récemment diagnostiqués finissent par ne plus avoir de crises grâce à leur premier traitement antiépileptique[3]. Cependant, pour 30 % à 40 % des patients, les crises restent difficiles à contrôler4. Ce sont les défis majeurs auxquels nous continuons de faire face.

Plus de 30 types de crises ont été identifiées à ce jour. Les types de crises et leurs fréquences varient énormément d’un patient à l’autre. Certaines sont de courte durée, comme les spasmes musculaires, alors que d’autres consistent en de longues convulsions. Certains patients font rarement des crises tandis que d’autres devront endurer plusieurs crises par jour. Les crises focales ne se manifestent que dans une partie du cerveau alors que les crises généralisées sont le résultat d’une activité anormale simultanée de tout le cerveau. L’épilepsie peut être déclenchée par un traumatisme crânien, un accident vasculaire cérébral, une lésion cérébrale congénitale ou une tumeur au cerveau4, mais il n’y a pas de cause apparente dans la majorité des cas[5]. Les patients atteints d’épilepsie ont une chose en commun : ils veulent tous reprendre le contrôle , et ce, afin d'obtenir une meilleure qualité de vie. L’approche « une solution pour tous » est désormais révolue.

L’expertise d’UCB dans le domaine de l’épilepsie est largement reconnue auprès des communautés scientifiques et médicales. Notre histoire a commencé il y a plusieurs décennies lorsqu’un groupe de scientifiques d’UCB a découvert, à Braine-l’Alleud (en Belgique), une molécule au profil unique dans les modèles de l’épilepsie. Ils ont remis en cause l’approche scientifique conventionnelle de l’étude des traitements contre l’épilepsie, témoignant ainsi de leur confiance absolue en cette molécule, et ont continué leurs recherches qui ont mis à jour un mécanisme novateur pour levetiracetam qui est devenu le premier blockbuster d’UCB dans le traitement de l’épilepsie sous le nom de marque Keppra®.

Keppra® a ouvert la voie à une nouvelle approche du traitement de l’épilepsie avec un nouveau mécanisme d'action radicalement différent en établissant une corrélation entre des nouveaux profils d’activité dans les modèles précliniques innovants. Cette approche a donné naissance à des projets comme Briviact® et padsevonil, et a également permis l’identification de nouveaux composés pour le traitement des troubles cognitifs. Par ailleurs, padsevonil a permis la création de Syndesi Therapeutics, une entreprise dérivée.

UCB continue d’explorer comment les nouvelles technologies et les grandes bases de données peuvent améliorer le diagnostic et le traitement de l’épilepsie comme, par exemple, le programme eliprio™ qui exploite l'analyse prédictive et l'apprentissage machine pour personnaliser le traitement de l'épilepsie. Autre exemple : notre investissement dans Ceribell, une formidable startup du secteur de la santé basée dans la Silicon Valley qui développe un nouvel électroencéphalographe portable innovant et révolutionnaire qui permet de diagnostiquer instantanément l’épilepsie.

UCB a largement contribué à améliorer les traitements de l’épilepsie en développant différentes options thérapeutiques pour les patients et les professionnels de la santé : Keppra®, Vimpat® et Briviact®. En 2018, UCB a également acquis le spray nasal midazolam, un traitement contre les crises répétitives et aiguës qui est actuellement en cours de révision par la FDA.

Néanmoins, les traitements contre l’épilepsie ne ciblent que les symptômes de la maladie, et 30 % des patients continuent d'avoir des crises difficilement contrôlables4. C'est pourquoi il est impératif d’identifier de nouveaux traitements pour prévenir ou guérir l’épilepsie – un chemin sur lequel UCB s’est déjà engagé et où nous voulons être pionniers !

EEG : électroencéphalographie

Voici les étapes que nous avons franchies ou que nous allons franchir :

Croissance et Préparation
(2015-2018)

Vimpat® (lacosamide)
Keppra® (levetiracetam)
  • approbation dans l’épilepsie CP en monothérapie (Japon – 2015 / Chine – 2018)
  • approbation dans l’épilepsie CTCPG – traitement adjuvant (Japon – 2016 / Chine – 2018)
Briviact® (brivaracetam)
midazolam

Accélération et Expansion
(2019-2021)

Vimpat® (lacosamide)
  • approbation dans l’épilepsie CP pédiatrique (Japon – janvier 2019)
  • résultats de la Phase 3 dans l’épilepsie CTCPG (milieu 2019)
Keppra® (levetiracetam)
  • introduction d'une demande d’approbation dans l’épilepsie en monothérapie (États-Unis - janvier 2019)
  • expiration du brevet (Japon – 2020)
Briviact® (brivaracetam)
  • début de la Phase 3 dans le traitement des crises répétitives et aiguës (2020)
  • résultats de la Phase 3 dans l’épilepsie CTCPG (Japon – 2021)
midazolam
  • décision régulatoire dans le traitement des crises d’épilepsie aiguës et répétitives (États-Unis - T2 2019)
padsevonil
  • démarrage de la Phase 3  (2019)
  • résultats de la Phase 2 pour le traitement de l'épilepsie réfractaire (S1 2020)

Progrès et Aboutissement
(2022-2025)

Vimpat® (lacosamide)
  • expiration du brevet (États-Unis et Europe – 2022)
  • perte d’exclusivité (Japon – 2024)
Briviact® (brivaracetam)
  • expiration du brevet (États-Unis et Europe – 2026)

Consultez le site web d’UCB pour plus d’informations sur les indications approuvées de Vimpat®, Keppra® et Briviact®.

3 Kwan P., Brodie M.J. – Early identification of refractory epilepsy – New England Journal of Medicine 2000; 342(5):314–9

4 National Institute of Neurological Disorders and Stroke – Consulté le 4 février 2019

5 Epilepsy Foundation – Consulté le 4 février 2019

Mariana, atteinte d’épilepsie