1.3 Chiffre d'affaires et EBITDA récurrent

1.3 Chiffre d'affaires et EBITDA récurrent

1.3.1 Ventes nettes par produit

Le total des ventes nettes en 2019 a augmenté et s’élève à € 4 680 millions, soit 6 % de plus qu’en 2018 ou +7 % à taux de change constants (TCC). Les ventes nettes avant conversion en « instruments de couverture classés en tant que ventes » affichent une augmentation de 11 % (+7 % TCC). La croissance, ajustée en raison des cessions survenues en 2018 (principalement « Innere Medizin » en Allemagne) et de la cession du supplément à base de fer Niferex® au cours du premier trimestre de 2019, et avant conversion en instruments de couverture, s’élève à +13 % (+9 % TCC).

Cette augmentation découle de la forte croissance continue des produits-clés Cimzia®, Vimpat®, Keppra®, Briviact® et Neupro®, dont les ventes nettes combinées s'élèvent à € 4 344 millions (+14 % ; +10 % TCC), ce qui représente plus de 90 % du total des ventes nettes d’UCB avant couverture.

 

 

 

 

 

 

Réel

Variation

€ millions

2019

2018

Variation

TCC

Immunologie

 

 

 

 

Cimzia®

1 712

1 446

18 %

14 %

Neurologie

 

 

 

 

Vimpat®

1 322

1 099

20 %

15 %

Keppra® (y compris Keppra® XR/E Keppra®)

770

790

−3 %

−5 %

Neupro®

319

321

−1 %

−3 %

Briviact®

221

142

56 %

49 %

Marques établies / Autres produits

440

514

−14 %

−15 %

Ventes nettes avant couverture

4 784

4 312

11 %

7 %

Instruments de couverture désignés reclassés en ventes nettes

−104

100

>−100 %

 

Total des ventes nettes

4 680

4 412

6 %

7 %

 

 

 

 

 

Produits-clés

Cimzia® (certolizumab pegol), indiqué chez les patients atteints de maladies inflammatoires induites par le TNF, a enregistré une augmentation des ventes nettes et affiche € 1 712 millions (+18 % ; +14 % TCC) en raison de la croissance durable continue de ce produit dans toutes les régions. Cette croissance provient également des nouveaux groupes de patients tels que les femmes en âge de procréer et les personnes atteintes de spondylarthrite axiale non-radiographique et de psoriasis.

Vimpat® (lacosamide) a généré des ventes nettes de € 1 322 millions (+20 % ; +15 % TCC) et affiche toujours une forte croissance dans toutes les régions car il est désormais accessible à un nombre croissant de patients atteints d’épilepsie. Les traitements à la disposition des patients peuvent être administrés en monothérapie et en tant que traitement adjuvant et sont également disponibles pour les patients pédiatriques.

Keppra® (levetiracetam), disponible pour les patients atteints d’épilepsie, a enregistré des ventes nettes de € 770 millions (−3 % ; −5 % TCC). Cette évolution confirme qu’il s’agit d’une marque établie et que le produit est désormais mature. En Europe, les ventes nettes de Keppra® ont été impactées par un ajustement de remise local unique au cours du premier semestre de 2019.

Briviact® (brivaracetam), disponible pour les patients atteints d’épilepsie, affiche des ventes nettes de € 221 millions, soit une hausse de 56 % (+49 % TCC). Cette augmentation découle d’une croissance considérable dans toutes les régions où Briviact® est à la disposition des patients. Briviact® offre un autre mode d’action que Vimpat® et se différencie de Keppra®.

Neupro® (rotigotine), le patch indiqué dans le traitement de la maladie de Parkinson et du syndrome des jambes sans repos, a vu ses ventes nettes diminuer légèrement à € 319 millions (−1 % ; −3 % TCC). Les légères baisses enregistrées aux États-Unis et en Europe sont quasi compensées par une bonne croissance sur les marchés internationaux.

Ventes nettes par produit (pie chart)

Marques établies / Autres produits

Globalement, les ventes nettes ont chuté de 14 % à € 440 millions (−15 % TCC) en raison de la cession des produits. Après ajustement tenant compte des cessions, les ventes nettes ont stagné sous l’effet de la maturité du portefeuille de produits et de la concurrence des génériques. Les « marques établies » reprennent les produits de l’allergie d’UCB comme Zyrtec® (cetirizine, y compris Zyrtec®-D/Cirrus®) et Xyzal® (levocetirizine), dont l’ensemble affiche des ventes nettes stables dans toutes les régions.

Les instruments de couverture spécifiques classés dans les ventes en regard des transactions sous-jacentes affichent un résultat négatif de € 104 millions (contre un résultat positif de € 100 millions en 2018) et reflètent les activités de couverture transactionnelles d’UCB devant être identifiées dans la ligne « ventes nettes » selon les normes IFRS. Ces activités sont principalement liées au dollar américain, au yen japonais, à la livre sterling et au franc suisse.

1.3.2 Ventes nettes par zone géographique

 

 

 

 

 

 

 

 

Réel

Variation – Cours réels

Variation – TCC

€ millions

2019

2018

€ millions

%

€ millions

%

Ventes nettes aux États-Unis

2 546

2 158

388

18 %

256

12 %

Cimzia®

1 088

896

192

21 %

136

15 %

Vimpat®

1 001

822

179

22 %

127

15 %

Keppra®

189

221

−32

−14 %

−42

−19 %

Briviact®

170

109

61

56 %

52

48 %

Neupro®

97

101

−4

−4 %

−9

−9 %

Marques établies / Autres produits

1

9

−9

−95 %

−9

−95 %

Ventes nettes en Europe

1 332

1 325

7

1 %

8

1 %

Cimzia®

429

400

30

7 %

29

7 %

Keppra®

196

216

−20

−9 %

−20

−9 %

Vimpat®

236

206

29

14 %

29

14 %

Neupro®

170

174

−4

−2 %

−4

−2 %

Briviact®

45

29

16

53 %

16

53 %

Marques établies / Autres produits

256

300

−43

−14 %

−42

−14 %

Ventes nettes dans les marchés internationaux

906

829

76

9 %

53

6 %

Keppra® (y compris E Keppra®)

385

352

32

9 %

21

6 %

Cimzia®

194

150

45

30 %

42

28 %

Vimpat®

86

70

15

22 %

12

17 %

Neupro®

52

46

6

12 %

3

7 %

Briviact®

6

4

2

57 %

2

55 %

Marques établies / Autres produits

183

207

−23

−11 %

−27

−13 %

Ventes nettes avant couverture

4 784

4 312

472

11 %

317

7 %

Instruments de couverture désignés reclassés en ventes nettes

−104

100

−204

>−100 %

 

 

Total des ventes nettes

4 680

4 412

268

6 %

317

7 %

 

 

 

 

 

 

 

Les ventes nettes aux États-Unis ont atteint € 2 546 millions (+18 % ; +12 % TCC). L’origine de cette performance est la croissance à deux chiffres de Cimzia®, Vimpat® et Briviact®. Keppra® est impacté par la concurrence des génériques, alors que Neupro® affiche de bonnes ventes nettes dans un environnement de génériques.

Les ventes nettes en Europe ont atteint € 1 332 millions(+1 % ; +1 % TCC) grâce à l’évolution stable des produits-clés dont les ventes nettes combinées affichent € 1 075 millions – soit une augmentation de 5 % – et représentent 81 % des ventes nettes d’UCB en Europe. Les marques établies ont chuté à cause de la cession d’activités. Les ventes nettes totales ont augmenté de 3 % en Europe à la suite de l’ajustement résultant de la cession d’activités.

Les ventes nettes des marchés internationaux ont atteint € 906 millions (+9 % ; +6 % TCC). Les produits-clés affichent des ventes nettes combinées de € 723 millions (+16 %) et représentent 80 % des ventes nettes d’UCB dans cette région. Ces chiffres ont été compensés par les impacts de la concurrence des génériques et de la cession d’activités au sein du portefeuille des marques établies. La croissance des ventes nettes des marchés internationaux s’élève à 13 %, après ajustement de la cession d’activités.

Le Japon affiche € 368 millions et représente le plus grand marché avec une croissance de 21 % (+13 % TCC) où Keppra® a enregistré des ventes nettes de € 177 millions (+14 % ; +7 % TCC), Cimzia® a généré € 44 millions (+31 % ; +22 % TCC), Neupro® a atteint € 34 millions (+10 % ; +3 % TCC) et Vimpat® a progressé à € 41 millions (+86 % ; 74 % TCC).

Les ventes nettes en Chine, le deuxième plus grand marché, s’élèvent à € 139 millions (−8 % ; −9 % TCC) en raison de la cession d’activités.

Les instruments de couverture spécifiques classés dans les ventes en regard des transactions sous-jacentes affichent un résultat négatif de € 104 millions (contre € 100 millions positifs en 2018) et reflètent les activités de couverture transactionnelles d’UCB devant être identifiées dans la ligne « ventes nettes » selon les normes IFRS. Ces activités sont principalement liées au dollar américain, au yen japonais, à la livre sterling et au franc suisse.

Ventes nettes par zone géographique (pie chart)

1.3.3 Produits et charges de redevances

 

 

 

 

 

 

Réel

Variation

€ millions

2019

2018

Cours réels

TCC

Propriété intellectuelle en biotechnologie

38

56

−32 %

−38 %

Zyrtec® États-Unis

11

12

−3 %

−8 %

Toviaz®

19

19

−3 %

−8 %

Autres

11

5

>100 %

85 %

Produits et charges de redevances

78

92

−15 %

−21 %

 

 

 

 

 

En 2019, les produits et charges des redevances ont atteint € 78 millions, contre € 92 millions (−15 %).

Les produits de la propriété intellectuelle en biotechnologie sont constamment impactés par l’expiration de brevets mais ont malgré tout affiché une amélioration exceptionnelle en 2018.

Les redevances générées par Zyrtec® aux États-Unis et par le traitement de la vessie hyperactive Toviaz® (fesoterodine) indiquent une baisse des redevances en raison de la maturité de ces produits.

1.3.4 Autres produits

 

 

 

 

 

 

Réel

Variation

€ millions

2019

2018

Cours réels

TCC

Ventes des contrats à façon

109

83

32 %

31 %

Partenariats au Japon

20

8

>100 %

>100 %

Partage des bénéfices du produit

0

11

−100 %

−100 %

Autres

26

26

−1 %

−6 %

Autres produits

155

128

22 %

20 %

 

 

 

 

 

Les autres produits ont atteint € 155 millions, contre € 128 millions en 2018 (+22 %).

Les ventes des contrats à façon sont passés de € 83 millions à € 109 millions en raison des contrats à façon des produits cédés.

Les activités de partenariat au Japon (Otsuka pour E Keppra® et Neupro®, Daiichi Sankyo pour Vimpat® et Astellas pour Cimzia®) s’élèvent à un total de € 20 millions, contre € 8 millions en 2018, grâce aux paiements d’étape liés aux ventes pour E Keppra®.

Les produits générés par des accords de partage des bénéfices de produit ont chuté à zéro, contre € 11 millions en 2018, et ce, en raison de la cession des activités « Innere Medizin » en 2018.

Les « autres produits » sont restés relativement stables à € 26 millions et incluent les paiements d’étape et autres paiements provenant de nos partenaires en R&D.

1.3.5 Marge brute

 

 

 

 

 

 

Réel

Variation

€ millions

2019

2018

Cours réels

TCC

Chiffre d’affaires

4 913

4 632

6 %

7 %

Ventes nettes

4 680

4 412

6 %

7 %

Produits et charges de redevances

78

92

−15 %

−21 %

Autres produits

155

128

22 %

20 %

Coût des ventes

−1 268

−1 198

6 %

4 %

Coût des ventes des produits et services

−816

−823

−1 %

−1 %

Charges des redevances

−298

−241

24 %

18 %

Amortissement des immobilisations incorporelles liées aux ventes

−154

−134

14 %

13 %

Marge brute

3 645

3 434

6 %

8 %

 

 

 

 

 

En 2019, la marge brute s’élève à € 3 645 millions (+6 %) – un montant en phase avec l'évolution du chiffre d'affaires et qui reflète une marge brute stable de 74 % par rapport à 2018.

Le coût des ventes comporte trois éléments : le coût des ventes des produits et services, les charges des redevances et l’amortissement des immobilisations incorporelles liées aux ventes :

  • le coût des ventes des produits et services chute à € 816 millions (−1 %) ;
  • les charges des redevances sont passées de € 241 millions à € 298 millions en raison de la croissance des produits-clés commercialisés ;
  • l'amortissement des immobilisations incorporelles liées aux ventes. Les frais d'amortissement des immobilisations incorporelles pour lesquelles des produits ont déjà été lancés ont progressé à € 154 millions, principalement à cause du lancement des nouvelles indications de Cimzia® et du lancement de Nayzilam® fin 2019.
    Conformément à IFRS 3 (Regroupement d’entreprises), UCB a inclus dans son bilan un montant significatif d’immobilisations incorporelles liées à l’acquisition de Celltech et de Schwarz Pharma (R&D en cours, savoir-faire de fabrication, flux de redevances, dénominations commerciales, etc.).

1.3.6 EBIT récurrent et EBITDA récurrent

 

 

 

 

 

 

Réel

Variation

€ millions

2019

2018

Cours réels

TCC

Chiffre d’affaires

4 913

4 632

6 %

7 %

Ventes nettes

4 680

4 412

6 %

7 %

Produits et charges de redevances

78

92

−15 %

−21 %

Autres produits

155

128

22 %

20 %

Marge brute

3 645

3 434

6 %

8 %

Frais commerciaux

−1 108

−964

15 %

12 %

Frais de recherche et développement

−1 272

−1 161

10 %

8 %

Frais généraux et administratifs

−195

−180

8 %

7 %

Autres produits / charges (−) opérationnels

48

−24

>100 %

>100 %

Total des charges opérationnelles

−2 527

−2 329

9 %

6 %

EBIT récurrent (REBIT)

1 118

1 105

1 %

12 %

Plus : Amortissement des immobilisations incorporelles

190

170

12 %

10 %

Plus : Charges d’amortissement

123

123

0 %

−2 %

EBITDA récurrent (rEBITDA)

1 431

1 398

2 %

11 %

 

 

 

 

 

Les charges d’exploitation, qui englobent les frais commerciaux, les frais de recherche et de développement, les frais généraux et charges administratives ainsi que les autres produits/charges d’exploitation, se chiffrent à € 2 527 millions et traduisent un plus grand investissement dans les frais commerciaux et les activités de recherche et développement. Les charges d’exploitation totales relatives au chiffre d’affaires sont donc passées de 50 % à 51 % en raison :

  • des frais commerciaux de € 1 108 millions, soit +15 %, relatifs plus particulièrement aux lancements de Cimzia® dans le psoriasis aux États-Unis et en Europe et dans la spondylarthrite axiale non-radiographique aux États-Unis, ainsi qu’à Vimpat® et Briviact® et aux préparatifs de lancement d’Evenity® en Europe ;
  • des frais de recherche et développement qui enregistrent une hausse de 10 % et se chiffrent à € 1 272 millions, avec pour conséquence un ratio R&D de 26 % en 2019, contre 25 % en 2018. Ce chiffre reflète également un investissement plus élevé dans le pipeline de dernière phase d’UCB, avec 11 études de validation (dernières études cliniques avant la soumission aux autorités) en cours en 2019 ;
  • d’une hausse de 8 % des frais généraux et administratifs atteignant € 195 millions qui découle aussi des préparatifs et ressources externes supplémentaires pour le nouveau modèle organisationnel instauré à UCB en 2019 ;
  • des autres produits d'exploitation qui s’élèvent à € 48 millions, après des charges de € 24 millions, en raison des subventions à l'investissement, de la cession du Campus à Monheim en Allemagne et de la libération de la TVA induite par un résultat de € 8 millions (2018 : € 10 millions de frais) dans le cadre de la collaboration avec Amgen relative au développement et à la commercialisation d’Evenity®.

Malgré ces investissements, l’EBIT récurrent atteint € 1 118 millions (+1 %).

  • L’amortissement total des immobilisations incorporelles (liées aux produits et autres postes) s’élève à € 190 millions, soit une hausse de 12 %, grâce au lancement des nouvelles indications de Cimzia® et au lancement de Nayzilam® fin 2019.
  • Les charges d'amortissement se sont stabilisées à € 123 millions.

L’EBITDA récurrent se chiffre à € 1 431 millions, contre € 1 398 millions en 2018 (+2 % ; +11 %), en raison de la forte croissance continue des ventes nettes qui ont compensé les charges d'exploitation plus élevées, relatives aux investissements dans le futur d’UCB (comme, par exemple, le développement et le lancement de produits). Le ratio de l’EBITDA récurrent (en  % du chiffre d'affaires) a atteint 29,1 %, contre 30,2 % en 2018.